L comme Légion d’honneur

Les insignes de chevalier de l'Ordre National de la Légion d'HonneurJe n’ai pas rencontré pour le moment d’ancêtre qui avait la légion d’honneur, mais en parcourant certains registres, j’ai croisé des personnes qui l’avaient. C’est le cas de Jean Baptiste Chassard, témoin “officiel” avec son copain Sébastien Matenet à Bains les Bains dans les années 1830. Témoins officiel, car on retrouve les deux compères témoins de presque tous les actes pendant une décénie.

Je vais consulter la base Léonore des archives nationales pour en savoir plus sur mon lascar. Son dossier est constitué de 19 pages.

La page de garde indique la liste des documents contenu dans le dossier

  • Procès verbal d’individualité
  • acte de naissance
  • serment
  • brevet
  • état de services

Et dans le dossier, je trouve

  • son certificat d’imposition (sa contribution personnelle est de 3 francs 70 centimes)
  • Une page qui semble un solde de tout compte à son décès, pour sa veuve et ses enfants.
  • Et ensuite, surprise, je trouve des lettres écrite par la veuve le Jean Baptiste Chassard :

En voici le texte de la première:

Françoise Porte, demeurant à Bains en Vosges, veuve de Jean-Baptiste Chassard, nommé chevalier de la légion d’honneur le 14 juin 1813 sous le n° 31269, a l’honneur de vous exposer que lorsque l’on fit un emprunt sur l’ordre royal de la légion d’honneur de 1814 à 1820, le gouverneur promit en même temps de le rendre à ses brâves soldats dont les services sont connus.

Depuis cette époque bien des demandes ont été faites pour récupérer cette juste dette et aux quelles des gouvernements corompu ont été sourds.

Aujourd’hui que nous avons eu de la persaune de notre Prince Napoléon, le gouvernement de la vraie fraternité,la demandante aime à croire que vous ferez droit à l’humble demande d’une pauvre veuve qui tend au recouvrement d’une somme de 750 francs

Dans l’espoir que vous ferez droit à sa demande, elle est avec le plus profond respect, Monsieur, votre très humble et très obéissante servante.

Bains en Vosges le 12 février 1852

     F Porte Chassard

Les autres lettres sont plus anciennes et demande de l’aide:

…Je suis infirme et suis dans l’impossibilité de pourvoir à mes besoins ainsi que ceux de mes enfants, je prie donc monsieur le grand chancelier de m’accorder un faible secours, je le sollicite en qualité de veuve de vieux soldat couvert de blessures honorables toutes reçues sur le champs de bataille pour le défense de son pays…

  • Ensuite une page résumant les états de services du soldat:
    • Soldat au 9eme léger le 19 pluviose an 11,
    • Caporal le 16 décembre 1808,
    • Sergent le 31 décembre 1811 et
    • Enfin légionnaire le 14 juin 1813.

    Il est resté

    • 2 ans à l’armée des côtes de l’océan,
    • puis 2 ans en Autriche,
    • 2 ans en Prusse,
    • 4 ans en Espagne,
    • 1 an en Allemagne
    • et enfin 1 ans en Mozelle.

Il a été atteint d’un coup de feu à la tête à Brems le 1er novembre 1805, idem à la mâchoire inférieure le 15 mars 1811 à Conil en Espagne, idem sur le coté gauche reçu le même jour.

On trouve vraiment de tout dans les archives, et ces tranches de vie aperçurent au détour d’un registre sont vraiment touchantes.

En avez vous croisé dans vos recherches, si oui, venez les partager dans les commentaires de cet article.

Une réponse à to “L comme Légion d’honneur”

  • Bonjour Isabelle,
    J’ai plusieurs de mes ancêtres qui ont obtenu la légion d’honneur. La plupart pour avoir combattu sous Napoléon III, les dossiers en ligne sont trés succints (2 ou 3 pages) mais le plus complet et celui de Jérôme Etienne Louis Léotard (9 pages) né à Brignac(34) en 1855, soldat du 3ème chasseur d’afrique. Libérable en 1877, il demande et obtient une concession de terre à Taher (Algérie) et part s’y installer définitivement. Il commence à défricher et plante de la vigne. Il obtient plusieurs médailles, argent, or et vermeil à différentes expositions universelles ou colobiales (Belgique 1906, Marseille 1922). Chevalier de la Légion d’Honneur en 1930 (cote du dossier LH/1592/60) il décède à Taher en 1935.
    Plus d’informations sur GeneaNet, pseudo tga92.
    Thierry

Laisser un commentaire

Inscrivez vous pour recevoir mon guide gratuit sur les AD

je ne cederai, ni ne revendrai jamais votre email à quiconque