La jeunesse de Barbe

Lyon hopital charite cour saintvincentdepaul

cour Saint-Vincent-de-Paul de l’hôpital de la Charité à Lyon

Je vous ai déjà parlé de Barbe, avec ses 5 enfants et son mariage qui a duré 2 mois, Voici maintenant comme promis ce que ‘ai trouvé de sa jeunesse.

Barbe a été baptisée à l’hôtel-Dieu de Lyon le 7 octobre 1765. C’est une enfant exposée, c’est à dire abandonnée.

En 1765, les enfants en bas âge (avant 7ans) était recueilli par l’hôtel-dieu, avant d’être transféré à l’hospice de la charité à leur 7 ans. Les archives municipales ont crées un guide pour vous y retrouver dans les multiples registres de l’hôtel-Dieu et de l’hospice de la Charité.

Voici ce que j’ai trouvé dans le registre de réception des enfants exposés et abandonnés –01/01/1761 – 31/12/1765:

Nous avons reçu par Billet de Monsieur Bentabole en
du 18 aout dernier au N° 789.
Barbe Sisteron fille agée d’un jour , illégitime
né hors cette maison.
Le 7 oct  donnée à Benoit Grand, Jeanne Grataloup de la Rajasse

Curieux. Qui est ce M. Bentabole?  que contient ce billet? Barbe a t-elle été trouvée le 18 aout ou le 7 octobre ? D’après son acte de Baptême, Barbe avait 2 jours le jour de son baptême le 7 octobre 1765. Si vous avez une explication ou une hypothèse, venez la partager dans les commentaires.

Et voici ce que j’ai trouvé dans le registre de placement de 1770 à 1775:

Barbe Sisteron f Exp agée
d’un jour le 6 octobre 1765. Remis à claude Gardon de la Rajasse le 25 avril 1773 à 18h. Rendue le novembre 1775. Remis à pierre Serrin de pont d’ain le 15 decembre 1775. Remise à la veuve Martin d’Oussiat depuis la noël 1775. Remise à Marguerite
Lucas d’Oussiat le 6 aout 1777 à 12h Rendue le 18 novembre 1778.
Remise à Monsieur Barge, entrepreneur de la manufacture Royale de Neuville en france Lyonnoi, le 27 novembre 1778 faire Page ainsi convenue; s’est évadée le lendemain 28 novembre et a emportée ses hardes et linges neufs. Comme étant un mauvais sujet, attention a ne la jamais réabiliter.

La fin est terrible. Comment peut-on condamner comme cela une enfant de 13 ans!! Que s’est-il passé pour qu’elle s’enfuie le lendemain de son arrivée à la manufacture. Je ne la saurais sans doute jamais.

Je retrouve ensuite Barbe à l’hôpital de la charité le 5 juin 1788 accouchant d’un enfant mort né. Et vous avez déjà eu la suite dans le précédent article.

Laisser un commentaire

Inscrivez vous pour recevoir mon guide gratuit sur les AD

je ne cederai, ni ne revendrai jamais votre email à quiconque