Rebondir d’acte en acte

rebondirSi on se contente des actes d’état civil, on sait ou on va, un acte de naissance, de mariage et de décès et on passe à la personne suivante. Mais quand on commence à mettre son nez dans les actes notariés, là on a aucune idée d’ou cela va nous mener. C’est ce qui m’est arrivé en cherchant l’acte de mutation après décès de Séraphine Legris (mon sosa N°51)

Lire la suite de cette entrée »

GénéaPerles

Visiblement les élections de 1831-1834 n’ont pas eu l’air de vous passionner, pas une demande sur les détails de la procédure malgré les nombreuses visites.

Je reviendrai plus tard sur mon histoire d’arbres lorsque j’aurais fini de transcrire le document.

Je vais commencer aujourd’hui une nouvelle rubrique GénéaPerles sur les petites choses étonnantes, bizarres, inexplicables que je trouve parfois dans les registres ou documents. Je compte sur vous pour enrichir cette page.

Cette nouvelle page sera accessible via le menu en haut de la page avec la date indiquant la dernière mise à jour.

Venez m’aider à faire vivre cette page en m’envoyant vos découvertes.

Qui êtes vous, M. le maire?

echarpe de maire

Photograph by Rama, Wikimedia Commons, Cc-by-sa-2.0-fr

 

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit d’article, ce n’est pas que j’ai abandonnée la généalogie, au contraire, cet été, je suis allé dans plusieurs dépôts d’archives. Et entre la préparation puis le traitement des données, j’ai un peu laissé mon blog de coté. Toutes les données ne sont pas encore traitées, de nombreux documents notariés restent encore à transcrire et à exploiter. Mais cela va me donner plein d’idée d’articles.

Pour cette reprise, je vais vous parler d’un document que j’ai découvert aux archives de la Somme et qui concerne mon aïeul Guillaume Arsène Legris, mon sosa n°102. Lire la suite de cette entrée »

Un enfant trouvé n’est pas forcement une impasse

L'enfant trouvé : [estampe] / Fragonard 1827, source gallica.bnf.fr

L’enfant trouvé : [estampe] / Fragonard 1827

En vérifiant mes données sur mes ancêtres de la somme en prévision de mon voyage prochain dans leurs archives, je me suis aperçu qu’une branche était bien moins développée que les autres. Je n’avais pas encore revue cette branche depuis que j’ai repris la généalogie, et donc la seule donnée qu’il y avait sur cet ancêtre était une photocopie  assez illisible d’un acte de mariage. Maintenant que les archives sont en ligne, je vais voir sur le site, et merveille l’acte est beaucoup plus clair. Mais il indique que Louis Victor Doignon est un enfant trouvé de Paris n°419 registre 116, et qu’il a été amené à Canaples (Somme) à 22 mois et 18 jours. Encore un.  Lire la suite de cette entrée »

La jeunesse de Barbe

Lyon hopital charite cour saintvincentdepaul

cour Saint-Vincent-de-Paul de l’hôpital de la Charité à Lyon

Je vous ai déjà parlé de Barbe, avec ses 5 enfants et son mariage qui a duré 2 mois, Voici maintenant comme promis ce que ‘ai trouvé de sa jeunesse.

Barbe a été baptisée à l’hôtel-Dieu de Lyon le 7 octobre 1765. C’est une enfant exposée, c’est à dire abandonnée. Lire la suite de cette entrée »

On trouve tout chez Gallica

logo_gallicaEn lisant l’article du blog D’aïeux et d’ailleurs sur Gallica, cela m’a donné des idées, et je suis allé faire des recherches sur plusieurs de mes ancêtres. Et là Bingo

Lire la suite de cette entrée »

Le mariage singulier de Barbe

Sophie Boudarel nous propose encore un défi pour animer nos blogs, c’est celui du thème mensuel. Celui du mois de Juin, c’est le thème du mariage.Je pensais le publier plus tôt, mais le guide sur les archives départementales en ligne (que vous pouvez télécharger grâce au formulaire à droite) m’a pris tout mon temps.

"The Country Wedding" de John Lewis Krimmel (1786-1821)

« The Country Wedding » de John Lewis Krimmel (1786-1821)

J’ai fait connaissance avec Barbe Sisteron (mon sosa 141, 8eme génération) il y a peu de temps, mais j’ai trouvé beaucoup d’actes la concernant dans les registres paroissiaux et dans ceux de l’état civil. Lire la suite de cette entrée »

Les tables de successions et d’absences

Un peu d’histoire

Un enterrementLes tables de successions et d’absences font partie d’un ensemble de tables que l’on appellent tables de l’enregistrement. Ce sont des tables fiscales qui enregistrent les actes notariés. Ces tables ont été crées par la loi du 22 frimaire an II (12 décembre 1798) et ont remplacées une ensemble d’autres documents du même style classés dans le contrôle des actes. Ces tables ont été crées afin d’officialisé les actes de notaires et au passage de prélever un droit d’enregistrement. Elles sont classées par bureau, la liste des ces bureaux ayant souvent évoluées dans le temps, vous devez identifier de quel bureau dépends l’acte que vous recherchez à la période donnée. En générale, les archives ont des documents qui peuvent nous aider à faire cette recherche. Lire la suite de cette entrée »

M comme Militaire

plaque francisque cruiziat

Plaque au cimetière de Druillat

Lors de mon voyage dans l’Ain, je suis allé voir le cimetière de la ville d’origine de mes ancêtres Druillat pour voir si je trouvais encore des tombes. Et je suis tombée sur cette plaque au nom de mes ancêtres et j’ai voulu en savoir plus sur ce jeune homme. Lire la suite de cette entrée »

V comme Voyage aux archives départementales de l’Ain


Logo ville de bourg-en-bresse couleur

Cela fait un moment que je n’ai pas publié, c’est à cause du voyage que j’ai fait dans l’Ain, pour consulter notamment les registres de formalités des hypothèques. Dans mon article sur les hypothèques, je vous ai décrit les premières étapes pour les consulter, Mais la dernière étape devait être faite sur place. Ne sachant pas quoi trouver, je rempli ma petite carte avec uniquement le numéro de l’hypothèque qui m’intéresse, et attend que le responsable de salle aille chercher mon registre. Lire la suite de cette entrée »

Inscrivez vous pour recevoir mon guide gratuit sur les AD

je ne cederai, ni ne revendrai jamais votre email à quiconque